Facebook
 

Chronologie du Projet

En accord avec la Municipalité de Quimperlé, l’orgue est acquis par l’association « Les Amis de l’Orgue de Quimperlé » en septembre 2005, et entreposé, démonté au Manoir de Kernault dans l’attente de sa réinstallation dans l’église N.D. de l’Assomption, place St Michel à Quimperlé dans les meilleurs délais : 2007-2008, et compte tenu des possibilités financières de la Municipalité qui en a la charge.

Mais l’église étant classée aux monuments historiques, il est nécessaire d’avoir l’autorisation de la DRAC. Or l’ABF (Architecte des Bâtiment de France) qui a la charge de notre église décide que des travaux de rénovation doivent être entrepris. Après quelques mois d’attente, la DRAC  fait part de sa décision d’entreprendre des travaux complets de rénovation de l’église.

La réinstallation de l’orgue, du fait des poussières générées par les travaux, ne pourra donc intervenir qu’après la fin de ceux-ci.

Les travaux, entrepris qu’en 2011, se sont achevés en  2014.

Entre temps, à la demande du Manoir de Kernault, l’orgue est transporté en pièces détachées en mai 2011 dans l’atelier du facteur d’orgues Hervé Caill, à Plouzévédé. On constate alors la dégradation de nombreuses pièces, due au stockage prolongé dans des conditions de forte humidité.

Pour bientôt ?

Depuis, le facteur d’orgues, breton, Hervé Caill, a procédé à sa remise en état, à la construction d'une charpente (inexistante en Allemagne car l'instrument étatit accroché au mur ouest de l'église)  à la fabrication d'unn buffet neuf.

L’orgue, propriété de l’association, a été cédé gracieusement à la ville de Quimperlé, qui s’est engagée dès 2006 à prendre en charge les dépenses liées à sa réinstallation.

La rénovation  de l’église, décidée par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), dès 2007, a embelli notre patrimoine local à la satisfaction de tous. Cependant le réinstallation de l’orgue aura été retardée de plusieurs années, au cours desquelles de nombreux éléments stockés se sont détériorés et ont du être changés ou réparés, ce qui - outre le budget nécessaire à la fabrication de la charpente et du buffet - a entrainé un surcoût important du budget initial établi en 2006 : de 20 000€ environ, il s'est élevé à présent à environ 160 000€ !

Nous voyons enfin se dessiner une heureuse issue à ce long chemin: L'installation de l'orgue en l'église Notre-Dame de l'Assomption, qui a débuté ce 3 octobre 2019! Trois mois environ de réglages et d'harmonisation dès quelque 1800 tuyaux sont encore nécessaires avant d'entendre chanter ce bel instrument.